adopter chat timide
La vie avec mon chat

Adopter un chat timide : les 10 commandements

Nous l’avons vu dans l’article « Qu’est-ce qu’un chat féral / timide / craintif », un chat timide (féral, craintif) est un chat qu’il faut approcher avec méthode et faire preuve de beaucoup de patience. Mais concrètement, comment on fait ? Découvrez les 10 commandements pour adopter un chat timide !

Vous vous sentez dépassé(e) par le comportement de votre chat ?
Il vous arrive de douter, d’angoisser quant au bonheur de votre chat
chez vous ?
De vous inquiéter de l’amour de votre chat pour vous ?
Vous avez peur de tout faire de travers et de ne pas apporter à votre chat
ce dont il a vraiment besoin ?

C’est par ici !

Numéro 1 : être conscient de la situation tu seras

Un chat timide est un chat qui est très souvent né dans la rue. Il n’a pas été socialisé aux êtres humains durant les premières semaines de sa vie et en a donc peur. Il aura tendance à se méfier, se cacher et pourra être agressif s’il se sent menacé.

Vous devez être conscient que le chat que vous avez adopté est ainsi et qu’il ne va pas devenir un compagnon câlin et affectueux par magie. En choisissant d’adopter un chat timide, vous devez d’abord vous assurer que vous vous sentez capable de gérer la situation.

Si c’est votre premier chat, je ne vous conseille pas forcément un chat timide. Attendez d’être familiarisé avec les félins avant de passer au niveau supérieur. Les refuges sont pleins de chats affectueux et adorables qui n’attendent que vous.

Mais si vous vous en sentez capable et souhaitez donner une chance à un félin un peu plus délaissé, assurez-vous de savoir exactement ce que cela implique.

adopter chat timide

Numéro 2 : prêt à être patient tu seras

Un chat timide ne connaît pas les humains, son instinct le pousse à les éviter et votre chat peut mettre des semaines, voire des mois avant d’accepter que vous ne lui voulez pas de mal. Il va ensuite se rapprocher de vous lentement.

Dans certains cas, si le chat est jeune et qu’il n’a pas subi de traumatisme vis-à-vis des humains, cela peut aller assez vite. Mais c’est parfois bien plus long que cela et le chat peut rester sur ses gardes même s’il vous reconnaît et vous aime.

Cela semble une évidence mais il faut le savoir 😉 Ne cherchez pas à brûler les étapes, la patience est indispensable et elle fait des merveilles !

Numéro 3 : à ne pas te décourager tu arriveras

A son arrivée, un chat timide est généralement terrorisé. Il va faire des progrès au fur à mesure des jours, des semaines et des mois. Mais ces progrès sont lents et des régressions sont possibles.

Il est important de toujours y croire et de ne pas se décourager. Souvenez-vous que c’est très difficile pour votre chat, faites-lui confiance, il fait ce qu’il peut.

adopter chat timide

Numéro 4 : à l’accueillir dans le calme tu veilleras

Le jour J est arrivé, votre précieux félin rejoint votre famille. Veillez bien à lui prévoir une arrivée dans le calme. N’invitez pas toute votre famille pour qu’il fasse leur connaissance (Mémé et Tonton attendront quelques semaines !) et prévoyez quelques jours de congés pour l’habituer doucement à votre présence.

Si vous avez des enfants (pas trop jeunes, c’est déconseillé avec un chat timide), expliquez-leur que leur nouveau compagnon a besoin de temps et d’espace. Il faut le laisser tranquille.

Numéro 5 : un coin à lui tu prévoiras

Ne lâchez pas votre petit protégé dans votre habitation d’un coup. Sous le stress, il chercherait à se cacher et s’habituerait beaucoup moins vite.

Installez-lui une pièce fermée, sans trop de passage, avec un couchage, ses gamelles, son bac à litière, un arbre à chat ou griffoir et quelques jouets. Posez la caisse de transport (avec le chat dedans évidemment ;)) dans la pièce, ouvrez la porte sans le forcer à en sortir et laissez-le seul.

Laissez-le explorer à son rythme, se familiariser avec les odeurs et avec les bruits de la maison. Vivez normalement, il apprendra à vous reconnaître à travers la porte. Je vous conseille de le laisser dans cette pièce plusieurs jours, surtout si votre maison est grande, cela lui évitera de fuir et de se cacher. Vous pourrez ensuite lui donner accès au reste de la maison au fur et à mesure mais sans chercher à aller trop vite.

adopter chat timide

Numéro 6 : des contacts réguliers et amicaux tu lui assureras

Venez souvent rendre visite à votre chat dans sa pièce. Asseyez-vous par terre ou allongez-vous, faites comme si de rien n’était, lisez un livre, jouez avec votre téléphone. Ne le regardez pas et ne lui parlez pas s’il a vraiment très peur. Une voix douce et amicale peut le rassurer mais dans un premier temps, soyez présent et silencieux.

La position assise ou couchée rassure le chat. En effet, l’humain est plus maladroit et le chat sait qu’il a l’avantage de la fuite. S’il s’approche pour vous renifler, ne faites pas un geste, ne le regardez pas, laissez-le faire.

Surtout n’essayez pas de l’attraper, vous perdriez la maigre confiance qu’il installe peu à peu en vous et tout serait à recommencer. Et en plus il se méfierait alors on se réfère à la règle numéro 2 : patience 😉

Numéro 7 : à ne JAMAIS le brusquer tu veilleras

C’est une règle extrêmement importante. Il ne faut JAMAIS brusquer ou essayer de forcer un chat timide. N’oubliez pas qu’il a des origines sauvages, il n’a pas confiance en l’être humain. S’il le peut, il se cachera ou évitera la confrontation. Mais si vous cherchez à lui forcer la main, surpris, il se défendra et peut se montrer agressif.

N’allez pas vous plaindre ensuite du coup de griffes, ce serait votre faute !

Sachez que dans la nature, un chat privilégiera toujours la fuite au combat. S’il attaque c’est qu’il est acculé, il n’a pas d’autre choix. La meilleure façon de gagner la confiance d’un chat timide c’est de ne pas le forcer. Il doit savoir qu’il maîtrise la situation et peut s’enfuir quand il le souhaite s’il en ressent le besoin. Laissez-le faire, il a besoin de se remettre de ses émotions mais se souviendra que vous l’avez respecté.

adopter chat timide

Numéro 8 : des interactions avec le jeu ou la nourriture tu lui proposeras

Votre chat a peur des humains, même s’il a remarqué que vous ne lui vouliez pas de mal.

Pour lui montrer que vous êtes un ami, proposez-lui des friandises, des aliments qu’il apprécie. Vous pouvez poser la friandise sur le sol, vous éloigner et vous accroupir. Ne le regardez pas directement, surveillez-le du coin de l’œil. S’il aime, vous pouvez lancer quelques friandises pas trop loin en diminuant la distance à chaque fois. Pour finir, vous la mettez devant vous, vous ne bougez pas et vous attendez. Il va s’approcher doucement, tester le terrain mais sera aux aguets, prêt à fuir en cas d’alerte. Donc on reste immobile, pas de geste brusque, on ne parle pas et on se retient d’éternuer ! Avec le temps, il viendra la manger dans votre main et réclamera même mais il ne faut pas le brusquer (règle numéro 7 !)

De même, proposez-lui une séance de jeu. Munissez-vous d’une canne à pêche (c’est le plus pratique car cela permet d’attirer son attention sans trop vous rapprocher) et agitez-la près de lui. Ne le fixez pas du regard mais proposez-lui cette activité. S’il ne montre aucun signe d’intérêt ou s’il est intrigué mais a peur, ne vous découragez pas, continuez de lui proposer régulièrement. Vous verrez qu’avec le temps, comme pour la nourriture, il s’enhardira et se rapprochera. La tentation est forte, il finira par y céder.

Numéro 9 : un environnement sécurisé et sécurisant tu lui offriras

Les chats et à plus forte raison s’ils sont timides, détestent les cris, les bruits forts. Ils les stressent beaucoup et peuvent les rendre anxieux. Votre nouveau compagnon a besoin d’un environnement serein, sécurisant où il pourra calmement trouver ses marques et sa routine. Il ne faut pas le déranger pendant qu’il dort, ne pas le gronder, ni lui crier dessus.

Je vous conseille aussi de le laisser à l’intérieur. S’il a la possibilité de sortir, il passera son temps loin de vous dehors et les progrès seront lents. Je sais qu’on entend souvent dire que ces chats ne peuvent pas être adoptés, qu’il doivent vivre dehors et chasser les souris. La croyance veut que vous n’ayez qu’à leur fournir un abri et de la nourriture. Détrompez-vous, un chat qui a connu le froid, la faim et le danger du monde extérieur est bien mieux et bien plus heureux en appartement.

Si vous lui assurez un environnement calme mais enrichissant, que vous le laissez faire ses progrès à son rythme avec patience et bienveillance, il sera très heureux et sortir ne lui manquera pas. Pensez à son bien-être et à sa sécurité avant tout.

Petite note au passage : il est très fréquent qu’un chat timide soit stressé d’être le seul chat de la maison. Si vous adoptez un chat destiné à vivre en intérieur, timide et que vous êtes souvent absent, envisagez une double adoption. Les chats non socialisés sont généralement proches de leurs congénères et sont rassurés de leur présence. A méditer mais c’est une décision à prendre après réflexion 😉

adopter chat timide

Numéro 10 : fier(e) de toi et de lui/elle tu seras !

Il est important de le dire, vous avez fait la démarche de donner sa chance à un chat que la plupart des gens ne remarque pas. Vous avez choisi d’être patient, de faire des efforts, de lui laisser le temps dont il a besoin pour se révéler et se dévoiler.

Vous avez fait un très beau geste et vous pouvez en être fier(e) ! Soyez également fier de chaque progrès de votre félin, encouragez-le calmement, félicitez-le et réjouissez-vous lorsque vous regardez en arrière.

Même si vous avez parfois l’impression que les progrès sont lents, même si le découragement vous guette, célébrez les petites choses, les petites améliorations de chaque jour. Et soyez assuré que, même si votre chat ne devient pas un patapouf câlin et affectueux, en le choisissant, en l’adoptant, vous avez changé sa vie. Et ça, ça vaut tout l’or du monde, n’est-ce pas ? 🙂

Que vous envisagiez d’adopter un chat timide ou que vous vous posiez des questions suite à cette adoption, j’espère que cet article aura su vous aider ou vous donner des pistes.

Pour un retour d’expérience, je vous invite à lire cet article, où je fais le bilan des 6 mois avec mon chat timide : Dingaan. Et n’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions ou besoin de conseils personnalisés 🙂

Vous vous sentez dépassé par le comportement de votre chat
qui vous semble anormal…
Et vous souhaiteriez résoudre le problème.


Il vous arrive de douter que votre chat soit vraiment heureux chez vous…
Et vous aimeriez avoir les clés pour le chouchouter.

Vous avez du mal à le comprendre…
Et vous aimeriez être sûr(e) de faire ce qu’il faut pour répondre à ses besoins.

Vous ressentez des moments de stress voire de panique…
Et vous voulez être rassuré(e) sur la manière dont vous vous occupez de lui.

Vous êtes déçu(e) / frustré(e) du comportement de votre nouveau chat…
Et vous souhaiteriez vivre les moments de joie et de complicité dont vous rêviez en l’adoptant.

Vous vous sentez impuissant(e) et coupable de ne pas faire les choses correctement pour le rendre heureux…
Et pourtant vous l’aimez tellement et voudriez qu’il vous aime aussi.

Venez faire un tour sur cette page !

Laisser un commentaire