chat quand allergique
La vie avec mon chat

Avoir un chat quand on est allergique

Si vous êtes ici et que vous me lisez c’est que vous êtes comme moi : vous aimez les chats ! Vous aimeriez adopter un félin, partager des jeux, des câlins et plein de moments de vie avec lui. Mais voilà, vous êtes allergique ! Pas de panique, des solutions existent pour avoir un chat quand on est allergique.

Vous vous sentez dépassé(e) par le comportement de votre chat ?
Il vous arrive de douter, d’angoisser quant au bonheur de votre chat
chez vous ?
De vous inquiéter de l’amour de votre chat pour vous ?
Vous avez peur de tout faire de travers et de ne pas apporter à votre chat
ce dont il a vraiment besoin ?

C’est par ici !

Les symptômes d’une « allergie au chat »

Les personnes qui sont allergiques le savent, c’est assez désagréable ! Dans cette allergie, ce sont vos yeux, votre nez et globalement votre système respiratoire qui souffrent.

Au programme des réjouissances : éternuements, nez qui coule, yeux qui piquent, qui pleurent, gorge irritée, rougeurs, voire crises d’asthme dans les cas les plus graves.

Si vous pensez être allergique, la conduite à suivre est d’abord d’aller consulter votre médecin, qui vous orientera vers un allergologue. Celui-ci va confirmer ou non le diagnostic par des tests cutanés.

chat quand allergique
Rien à dire, la classe 😉

Mais au fait, une allergie au chat, qu’est-ce que c’est ?

On entend souvent dire qu’on est allergique aux poils de chats. Ce n’est pas tout à fait vrai. Notre corps réagit de manière exagérément défensive (c’est le cas pour toutes les allergies) à la protéine Feld1. Cette protéine est présente dans la salive du chat, dans ses larmes et secrétée par ses glandes sébacées (situées sous la peau, à la base de chaque poil).

Si vous connaissez ne serait-ce qu’un minimum les chats, vous savez qu’ils sont légèrement maniaques de l’hygiène. Ils se lèchent, très souvent. En faisant leur toilette, ils déposent donc de la salive sur leur corps, sur leurs poils. Et si vous ne le savez pas, je vous le dis, ils perdent leurs poils PARTOUT.

Les poils sur lesquels s’est déposée la protéine Feld1 volent donc partout, atterrissent dans les moindres recoins de votre maison. Et voilà comment une allergie au chat se déclare !

Je sais, c’est l’angoisse 😉 Mais pas de panique, des solutions existent pour avoir un chat quand on est allergique.

Bien choisir son chat

Chaque félin est différent et certains sont plus indiqués pour des personnes allergiques. En effet, certaines races sont réputées « hypoallergéniques », elles perdent peu de poils ou secrètent la protéine Feld1 en moins grande quantité.

chat sibérien allergie
Le chat Sibérien, un chat « hypoallergénique »

C’est le cas du Sibérien, du Bleu Russe, de l’Abyssin, mais aussi de races au pelage bouclé comme le Devon Rex. On conseille souvent le Sphynx mais cette information est à prendre avec des pincettes car la protéine est sécrétée par les glandes sébacées, directement sur la peau. Ce n’est pas forcément une bonne idée.

Si vous êtes adeptes des chats de races, vous pourriez trouver votre bonheur et un certain confort de vie pour vous.

Néanmoins, ne pensez pas qu’il s’agisse d’une solution universelle. Chaque chat est différent et, avant de l’adopter, rencontrez-le et passez du temps avec lui. Vous constaterez ainsi si vous êtes compatibles et si la cohabitation peut être envisagée.

Est-il utile de préciser que, si vous vous rendez compte que la situation devient très compliquée, voire invivable, vous ne devez pas abandonner votre chat ! Envisagez dès le début un plan B. Adopter un animal est une décision responsable. Si la cohabitation s’avère finalement impossible, il vous faut penser à la meilleure solution pour votre chat. Il mérite une vie heureuse et choyée, même si ce n’est pas chez vous.

Vivre avec un chat quand on est allergique

Votre décision (mûrement réfléchie) est prise, vous allez adopter votre petit protégé. Vous avez passé du temps avec lui, pas de réactions allergiques violentes à l’horizon, ça devrait bien se passer ! 🙂

chat quand allergique

Voici quelques conseils pour que la cohabitation se passe pour le mieux :

  • Une hygiène irréprochable. On brosse régulièrement son chat pour éviter que trop de poils ne volent de partout. De préférence, on le brosse dehors et c’est mieux si ce n’est pas la personne allergique qui s’en occupe. Histoire de pas tenter le diable 😉
  • Mode « fée du logis » activé ! Et oui, il n’y a pas de solution miracle, il faut partir à la chasse aux poils ! Alors on passe l’aspirateur très régulièrement, on lave par terre et on évite les tapis ou la moquette partout qui retiennent les poils. Et surtout, on aère tous les jours !
  • Se faire remplacer pour la litière.Si possible évidemment, on demande à quelqu’un d’autre de s’occuper de la litière. Elle est porteuse de substances allergènes via l’urine, donc si on peut on évite. En voilà une bonne nouvelle !
  • Et la chambre ? Question difficile, il est vrai que nous aimons tous dormir avec nos chats. Mais il faut reconnaître que mettre la tête sur un oreiller plein de poils quand on est allergique, c’est moyen. La meilleure solution serait d’interdire l’accès à la chambre mais c’est vraiment une décision personnelle qui dépend de vous et de votre chat. Par exemple, si votre chat aime dormir sur votre tête, il vaut mieux éviter. Si, par contre, il reste sagement à vos pieds, pourquoi pas ? Avec quelques précautions surtout au niveau des oreillers, il n’y a aucun problème.

Et pour soigner mon allergie ?

Dans ce cas, votre allergologue pourra vous conseiller. La prise d’antihistaminiques pourra vous soulager et il est possible d’envisager une désensibilisation. Celle-ci peut d’ailleurs se produire d’elle-même à force de côtoyer des chats. Mais c’est loin d’être systématique. La désensibilisation est un processus long et la réussite n’est pas garantie.

chat quand allergique

Mais rassurez-vous, beaucoup de personnes allergiques réussissent quand même à vivre avec un ou plusieurs chats et tout se passe très bien !

Des solutions existent, chaque cas et chaque situation sont différents. L’important est de prendre une décision réfléchie pour ne pas pénaliser le chat si finalement la personne ne le supporte pas. Bien trop d’abandons ont lieu pour ces mauvaises raisons.

Avoir un chat quand on est allergique est donc loin d’être impossible. Donnez-moi votre avis à ce sujet dans les commentaires !

De même, si vous ou une personne de votre entourage est allergique et que vous avez un chat, faites-moi un retour d’expérience avec les solutions que vous utilisez ou avez testées ! 🙂

Vous vous sentez dépassé par le comportement de votre chat
qui vous semble anormal…
Et vous souhaiteriez résoudre le problème.


Il vous arrive de douter que votre chat soit vraiment heureux chez vous…
Et vous aimeriez avoir les clés pour le chouchouter.

Vous avez du mal à le comprendre…
Et vous aimeriez être sûr(e) de faire ce qu’il faut pour répondre à ses besoins.

Vous ressentez des moments de stress voire de panique…
Et vous voulez être rassuré(e) sur la manière dont vous vous occupez de lui.

Vous êtes déçu(e) / frustré(e) du comportement de votre nouveau chat…
Et vous souhaiteriez vivre les moments de joie et de complicité dont vous rêviez en l’adoptant.

Vous vous sentez impuissant(e) et coupable de ne pas faire les choses correctement pour le rendre heureux…
Et pourtant vous l’aimez tellement et voudriez qu’il vous aime aussi.

Venez faire un tour sur cette page !

Laisser un commentaire